Ecosystème

Le bilan carbone, plus simple qu’il n’y paraît?

Léna
LénaLe 5 avril 2022
Calculette, bloc-note et son crayon sur du végétal

Le bilan carbone ça vous parle ?  Un terme connu mais abstrait, que l’on ne sait pas trop comment aborder ? Une petite crainte à l’idée de devoir s’y pencher ? Pas de panique ! Tanguy ROBERT, co-fondateur de Sami nous explique cela de façon simple dans l’interview de la semaine !

 

Qu’est-ce qu’un bilan carbone ?

Co-fondateur de Sami

« Le bilan carbone est une méthodologie encadrée de calcul des émissions de gaz à effet de serre (GES) d’une entreprise. Elle permet de calculer les émissions induites par l’activité d’une entreprise et d’identifier des pistes pour réduire ces émissions.
Cette étude a pour but de mesurer toutes les émissions de GES, directes et indirectes pendant une année. Du numérique aux locaux, en passant par les achats et les déplacements, toutes les catégories d’émissions sont prises en compte.

Avant de mesurer, il faut d’abord identifier les activités qui émettent des GES, puis récupérer les données d’activités (exemple: les kWh d’électricité ou les quantités de matières premières achetées) pour pouvoir les convertir en CO2e*. Une fois chaque activité convertie, on les additionne pour donner l’empreinte carbone totale.

Le bilan carbone équivaut à la première étape de l’engagement climatique d’une entreprise. Elle sert à mieux comprendre les activités émettant le plus de gaz à effet de serre, pour savoir quels changements cette dernière doit adopter. Généralement, après avoir calculé son empreinte carbone, l’entreprise va mettre en place un plan d’action pour pouvoir la réduire sur les années suivantes.
Le bilan carbone permet ensuite de suivre l’évolution de l’empreinte carbone de l’entreprise dans le temps et d’adapter son plan d’action pour définir et suivre une trajectoire carbone alignée avec les objectifs internationaux (dont les Accords de Paris).

* CO2e = équivalent CO2 : l’unité utilisée en comptabilité carbone pour prendre en compte l’impact climatique variable des différents gaz à effet de serre et tout ramener à une unité commune.

 

Pourquoi est-ce important de faire son bilan carbone ?

Comme dit précédemment, le bilan carbone est la première étape de l’engagement d’une entreprise. La question est donc plutôt pourquoi s’engager pour le climat ?

  1. Engagement citoyen – Avec les rapports publiés (GIEC) et les événements qui se passent aujourd’hui autour du globe, c’est le devoir de chacun de faire sa part pour réduire ses émissions pour éviter que le changement climatique ne soit trop douloureux pour nous et d’atteindre les objectifs de neutralité carbone. De plus, à travers son bilan carbone, une entreprise ne fait pas que réduire ses émissions mais sensibilise son écosystème (employés, collaborateurs, clients, etc.) à sa nécessité. Ceci peut inviter plus d’acteurs à s’engager eux-mêmes !
  2. Marque employeur – En s’engageant pour le climat, une entreprise acquerra une meilleure image de marque pour ses employés actuels, qui pourront sentir que leurs actions ont plus de valeurs. Mais aussi cela aidera les entreprises pour les recrutements avec des candidats qui se montrent de plus en plus engagés pour le climat.
  3. Réglementation – En France, depuis 2012, les entreprises de plus de 500 collaborateurs doivent réaliser un bilan carbone, et avec le temps les réglementations vont devenir de plus en plus strictes, donc pourquoi ne pas être en avance et s’y mettre dès maintenant !
  4. Consom’acteurs – De plus en plus de clients demandent un engagement des marques qu’ils achètent. Faire son bilan carbone marque le début de l’engagement de l’entreprise et donc crée une image de marque et loyauté client renforcée.
  5. Faire des économies – Dans certaines industries cela peut engendrer des baisses de coûts, surtout pour les entreprises dans le secteur de la tech où la réduction de l’empreinte carbone numérique peut permettre de réduire les factures d’infrastructure serveurs et d’achats IT.

On parle souvent de scope 1, 2, 3 ; qu’est-ce que cela signifie ?

Afin de faciliter le calcul des émissions de gaz à effet de serre issues de l’activité d’une entreprise, une catégorisation en 3 scopes existe.

Scope 1 = émissions directes de gaz à effet de serre. Ce sont des émissions de gaz à effet de serre qui ont lieu directement au niveau de l’entreprise. Quelques exemples :

  • les émissions liées à un chauffage au gaz dans un bureau ou une usine
  • les émissions liées à la combustion de carburant des véhicules de services détenus par l’entreprise
  • les fuites de gaz frigorigènes d’une climatisation, d’un frigo ou d’une chambre froide

Scope 2 = émissions indirectes liées à l’énergie. Ce sont principalement les émissions liées à l’électricité, qui n’émet pas directement sur le lieu de travail mais au moment de sa production (la combustion d’une centrale à gaz par exemple).

Scope 3 = autres émissions indirectes. Ce sont toutes les autres émissions. Le Scope 3 est très large par définition et représente en général la très grande majorité des émissions liées à l’activité d’une entreprise. Ne pas prendre en compte le Scope 3, c’est avoir une vision très incomplète de l’empreinte carbone de son entreprise. Quelques exemples :

  • les achats de marchandises et matières premières
  • les achats de services (administratifs, numériques, etc)
  • les déplacements domicile-travail
  • l’utilisation des produits ou services vendus

Cette catégorisation par scopes est intéressante et utilisée à travers le monde par les différentes méthodologies de comptabilité carbone. Mais elle est selon nous insuffisante pour lire de façon claire l’empreinte carbone et en tirer facilement des actions concrètes. C’est pour cela que chez Sami, en plus de la lecture par Scope, nous proposons une catégorisation plus naturelle et au plus proche de l’activité de l’entreprise !

Visuel application SAMI bilan carbone

Que faire après ? Comment poursuivre et engager son entreprise après cet état des lieux ?

Le bilan carbone équivaut à la première étape de l’engagement climatique d’une entreprise. Faire son bilan carbone c’est bien, mais ne pas s’arrêter là c’est mieux ! Donc après la restitution du bilan, il y a une mise en place d’un plan d’action et des objectifs à atteindre.

Une entreprise doit se fixer des objectifs de réduction d’émissions pour pouvoir avoir un regard long terme sur sa démarche. Cela lui permet aussi de pouvoir évaluer les actions qu’elle prend pour réduire ses émissions. Chez Sami, pour aider nos entreprises engagées à atteindre son objectif, un plan d’action est conçu sur mesure avec un coach carbone. Plusieurs actions sont proposées visant différentes parties de l’entreprise, par exemple utiliser des outils de visioconférence moins énergivore, ou privilégier l’utilisation de matériaux plus responsables !

Hors de l’entreprise, un autre moyen de poursuivre son engagement est à travers la contribution carbone. La contribution carbone c’est financer des projets de réduction ou de séquestration de carbone (conservation de forêts ou reboisement par exemple). Attention, on ne parle pas de réduire l’empreinte carbone de l’entreprise mais bien de contribution financière à des initiatives externes.

Dernière étape : communiquer sur ses engagements ! Communiquer publiquement ses initiatives est une très bonne façon pour l’entreprise de sensibiliser son écosystème au problème climatique, pour les inciter également à faire leur part pour le climat. Clients, fournisseurs, employés, investisseurs : chacun et chacune peut agir à son échelle, condition indispensable à la préservation du climat. Rendre publique sa stratégie permet aussi à l’entreprise de s’auto-obliger à tout faire pour atteindre les objectifs qu’elle se fixe et suivre la trajectoire qu’elle se donne. La dynamique d’émulation ainsi créée au sein de l’entreprise peut donner envie à toutes les équipes de participer à l’atteinte de ces objectifs et de s’impliquer dans la démarche, tout en fixant un cadre commun transparent et clair. »

 

Merci à Tanguy de nous avoir éclairé sur le sujet. Tout est devenu très clair pour vous ? Prêts à vous lancer dans votre premier bilan carbone ? N’hésitez pas à vous faire accompagner par Sami ; solution pour permettre à chaque entreprise de faire sa part pour le climat, de façon simple, pédagogique et impactante. Plateforme clé en main et accompagnement coach carbone s’allient pour aider les entreprises à passer à l’action !

Du côté de Fairspace, nous venons de terminer notre premier bilan carbone, le plan d’action est à venir prochainement, restez connectés … !

Léna

Léna

Chargée de communication & marketing. Engagée dans la préservation de notre planète.

Encore un peu de temps ?
Ces articles pourraient vous plaire…

image posture
QVT 10 mai 2022

Comment adopter une meilleure posture au travail ?

Des heures assis derrière un bureau et parfois devant son ordinateur, ce n’est pas sans conséquence ! Il n’est pas rare qu’en fin de journée, des tensions musculaires et des douleurs apparaissent au niveau ou autour des articulations : on les appelle des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS). Quelles sont alors les bonnes pratiques à adopter pour éviter de se blesser ?

Lire la suite
Déménagement d'entreprise avec une plante verte et un camion
Projets 3 mai 2022

Nos conseils pour un bon déménagement d’entreprise !

Pas toujours simple de déménager les locaux de son entreprise … Par où commencer ? Est-on sûr que l’on a rien oublié ? Quelques conseils pour vous aider à gérer ce déménagement sans stress.

Lire la suite
Espace détente et box acoustique chez Qubit par Fairspace
Projets 26 avril 2022

Les nouveaux bureaux durables de Qubit Pharmaceuticals

Qubit Pharmaceuticals s’est rapprochée de Fairspace afin d’aménager ces nouveaux bureaux de manière durable et circulaire. Découvrez le résultat !

Lire la suite
Illustration contact

Alors, prêt à créer votre espace de travail à impact positif ?

Parlez-nous de votre projet, de vos envies et de vos besoins et dessinons ensemble vos futurs bureaux, plus respectueux des individus et de la planète.